nl - fr

Parc Anspach

un fil vert pour Bruxelles

Le Parc Anspach est un parc linéaire intégré, qui s'étend du nord au sud, au-delà des frontières du pentagone, de Rogier et Roi Albert II au nord jusqu'à en bas de Lemonnier et la Gare du Midi. Le centre s'étend en effet bien au-delà de ses murs psychologiques de la petite ceinture.

1. L’échelle plus grande


Aujourd'hui
- très peu de vert au niveau de la Ville-Basse
- les espaces verts dans le pentagone sont très fragmentés
 
Dessin
- promenade verte entre le nord et le sud
- raccordement aux zones vertes existantes au nord
- raccordement aux nouvelles zones vertes au sud

Avant
- la Ville-Basse: zone humide où la présence de l’eau est importante
- cours de la Senne correspondant plus au moins au tracé actuel du Boulevard Anspach (venu s’implanter ultérieurement)
- l'eau comme support du tissu urbain
 
Dessin
- ne pas dévoiler la Senne dans le pentagone: le canal est la structure actuelle de l'eau
- marquer la présence de la Senne (aménagement utilisant l’eau) aux endroits où elle croise le Boulevard Anspach

Les zones existantes vertes à Bruxelles se situent principalement en dehors du pentagone. Le cœur de la ville a besoin d’espaces vertes de qualité, connectées entre eux qui apportent une plus grande biodiversité. Un axe vert entre la Gare du Nord et la Gare du Midi est conçu comme une connexion verte sur plusieurs niveaux: rues, places, sous-sol, façades, verrières et toitures plates. Ce fil vert relie différentes places urbaines, chacune avec son propre usage et identité. Sur le trajet il est prévu de mettre en place différents éléments d’eau sur les intersections entre la promenade et l'ancien cours de la Senne, pour garder sa mémoire. Des arbres sont implantés sur le Parc Anspach selon une trame de 6 mètres sur 6 mètres. Lorsque c’est possible, les arbres existants sont déplacés en respectant la trame mise en place. L’existence de cette trame orientée selon l’axe nord-sud permet aux promeneurs de pouvoir s’orienter correctement à n’importe quel moment.

Piétons
- zone entière située entre Petite Ceinture, Rue de Laeken, Rue Van Artevelde, Rue Neuve et Rue du Midi = faible trafic voitures jusqu’à trafic sans voitures
- connexion piétonne à Molenbeek par Rue de Flandre et Chaussée de Gand
- connexion piétonne à Cureghem par Parc Rail Sud
Cyclistes
- axe nord-sud faible de voitures par Rue de Laken - Rue van Artevelde et Rue du Midi - Avenue de Stalingrad
- connexions transversales croisent l’axe nord-sud piéton du Parc Anspach
- connexion cycliste à Molenbeek par Rue Dansaert et Chaussée de Gand (faible trafic)
Transport en commun
- le transport en commun souterrain sous le Park Anspach est visuellement et physiquement relié au niveau de la rue
- le transport en commun (niveau rue) passe par les axes vélos faible de trafic
Les livraisons et le stationnement
- les livraisons se font par Rue de Laeken et Rue du Midi avec des bâtiments de parking transformés. Ceux-ci servent de centres de distribution locale et sont rédistribuées à l'aide de vélos, voitures électriques, ...
- les bâtiments de parking autour Place de Brouckère sont accessibles par la Rue de Laeken, en donnant la priorité aux cyclistes et aux transports en commun
- le secteur du marché est accessible à travers les rues secondaires du Boulevard Lemonnier

À long terme, il est opportun que le pentagone entier soit sans voitures. Il peut parfaitement être traversé par le tram, métro, bus ou à vélo. Un bon début, à court terme, est de permettre la circulation faible sur les rues principales. Les stations de métro autour de la Ceinture devraient à long terme prévoir un parking de banlieue, où les conducteurs peuvent passer au réseau de transport en commun qui les reliet rapidement et directement au centre-ville. Entre la Grande et la Petite Ceinture on peut toujours conduire en voiture, mais cela sera découragé. Ici aussi, les parkings autour de stations de métro donnent des solutions pour éviter la voiture à Bruxelles. Dans ce nouveau plan de mobilité les bâtiments de parking vides servent comme sites pour des dépôts, des centres de transfert, des marchés alimentaires locaux, des écoles et des logements.

2. Phasage dans le temps

Jour 0: situation aujourd’hui
Jour 1: Anspach sans voitures
Jour 2-10: peinture des interventions
Jour 11-30: (dé)placement des arbres
Jour 31-365: Parc Anspach

Phasage dans le temps des interventions

Les interventions pour l’aménagement du Parc Anspach sont phasées dans le temps, de sorte que le plus vite possible une zone sans voiture et agréable entre nord et sud peut s’installer. Dès le début, les résidents sont impliqués dans le processus: la peinture des interventions, la plantation des arbres avec les résidents, fête d’ouverture, ...

3. Toolbox

Toolbox vert: Construction rapide sur chaussée existant

Le revêtement existant est maintenu le plus possible par tout. Une composition de toiture verte donne une épaisseur suffisante et garantit le drainage de surface. La construction est rentable, fournit un moyen rapide d'exécution et élimine les différences de niveau entre le trottoir et la rue.

Toolbox vert: Trame d’arbres

Une partie des arbres existants dans les bacs est conservé, une autre partie est déplacée et insérée dans la trame précise nord-sud de 6 x 6 m. Cette trame n'est pas parallèle au Boulevard Anspach et se réfère en tant que à la vue (erronée) de l'orientation nord-sud de Boulevard Anspach.

Toolbox vert: Plantations d'arbres

La plantation de nouveaux arbres se fait de différentes manières, en fonction des possibilités qui fournit le substrat.

Toolbox vert: Encourager la biodiversité

Afin de favoriser la biodiversité, il est important de créer de zones vertes connectées. Tous les éléments possibles dans toute la zone du nord au sud sont intégrés, à la fois horizontale et verticale, comme des rues, des toits, des auvents, des façades, ...

Toolbox eau: Eléments actifs d'eau

La mémoire de la Senne est rappelée. Sur les croisements entre l’ancien cours de la Senne et le nouveau Parc Anspach des éléments d’eau sont placés, adaptés au lieu, comme des fontaines.

Toolbox métro: Lier différents niveaux

Les stations de métro, qui sont au jour d’aujourd’hui entièrement sous-sol, sont découvertes, afin qu'ils puissent effectivement faire partie des places, donner une forme et laisser pénétrer abandonnement de la lumière et de l'air dans les stations de métro. L'ouverture des stations est toujours adaptée aux spécificités de chaque station de métro et place.

4. Le parc Anspach

Au nord, au-dessus du pentagone, la promenade verte commence à la gare du Nord. Le fil vert va à l'Brouckère par le Boulevard du Roi Albert II et Avenue Emile Jacqmain d'une part, et par Place Rogier et le Boulevard Adolphe Max d'autre part. Place Rogier se transforme en une place urbaine et nœud multimodale. Le Boulevard Adolphe Max devient un lien plus urbain où la circulation à vélo est autorisée. L'Emile Jacqmain est une liaison bleu-vert, où seulement les piétons sont autorisés. A partir de la Place de Brouckère un chemin piéton serpente vers le sud par le Parc linéaire Anspach.

La Place de Brouckère et la Place de la Monnaie sont le cœur commercial de Bruxelles, avec des boutiques et le horeca comme des fonctions principales. La place de la Monnaie plutôt minérale est adoucie par une Place de Brouckère plus verte. L'ensemble des infrastructures du métro souterrain est ouvert, sur la base d'un parc étendu sur 3 niveaux avec de bas en haut: les rails, une place plus profonde et une place au niveau du sol. La création d’un miroir d’eau crée des réflexions des bâtiments néoclassiques qui ont toujours caractérisé la place de Brouckère et qui font regarder le passant en haut.

Place de la Bourse est la place urbaine par excellence. Située en pleine centre, la Bourse est l'ancien cœur économique et l’actuel cœur culturel et historique de la ville. Il fonctionne toujours comme le principal lieu de rencontre et de rendez-vous. En collaboration avec le Beursschouwburg dans le quartier Dansaert et l'Ancienne Belgique à Boulevard Anspach, la Bourse peut devenir le groupe de bâtiments culturels le plus connu à Bruxelles. Les entrées de métro à travers le Boulevard Anspach finissent ici la place.

La zone autour de Fontainas est développée comme une aire de jeux et verte pour la Ville-Basse. L'accent est mis sur une plus grande accessibilité aux quartiers autour, habitées par des familles avec des enfants. Ce poumon vert permet à chacun d'apprendre et de participer à la vie collective en milieu urbain d’une forme ludique.

La place Anneessens et Rouppe fonctionne également au niveau local. Ici le nouveau quartier fournit des fonctions telles que des jardins potagers, des terrains de sport et un marché. Ces interventions agrandissent l’engagement des résidents, mais stimule aussi la participation par les commerçants et les utilisateurs. Le toit de métro verte forme une frontière subtile verte qui définit la Place Anneessens et annonce la connexion avec la Place Rouppe.

La zone autour de Lemmonier et le marché du Sud, et plus particulièrement la jonction nord-sud avec le pentagone, se transforme en un grand parc urbain, "Parc Rail Sud ". Il constitue également un lien manquant avec les quartiers autour, comme Cureghem.

5. 1V4M2A

1V4M2A, 1V4M2A, lauréat du prix du jury et le prix du public, 11/10/2012.
Plus d'informations sur le concours: asbl Bral. Merci à tous les juges et asbl Bral!
1V4M2A est Tine Vleugels, Bart Bols, Hans De Blauwe, Pieter Maes, Pieter Thibaut.
Contact: pieter@pietermaes.be.

Copyright © 2012 1V4M2A (Tine Vleugels, Bart Bols, Hans De Blauwe, Pieter Maes, Pieter Thibaut).
Disclaimer kaartmateriaal: Verwezenlijkt door middel van Brussels UrbIS®© - Verdeling & Copyright CIBG